Que fait une pompe de piscine ? C’est le cœur du système de votre piscine. Sans elle, vous n’aurez pas de circulation dans la piscine, et l’eau ne passera pas à travers votre système de filtration pour être correctement nettoyée. Cela se traduira par une piscine sale et une eau stagnante, peu propice à la baignade ! Entre autres, la pompe de piscine crée le flux d’eau qui permet aux produits chimiques de circuler uniformément dans votre piscine. Elle contribue à assainir efficacement votre eau en la faisant circuler dans le bassin et dans votre système hydraulique. Dans cet article, découvrez les caractéristiques techniques d’une pompe de piscine.

Quels sont les différents types de pompes de piscine ?

La fonction principale de la pompe est d’aspirer l’eau par les skimmers, les bondes de fond ou encore le bac tampon, pour l’acheminer ensuite vers le filtre où elle sera débarrassée de ses impuretés. Par les buses de refoulement, l’eau nettoyée sera renvoyée dans le bassin. I l existe trois principaux types de pompes, en termes de vitesse.

Les pompes à une vitesse

Une pompe à une vitesse est une pompe qui possède un moteur à une seule vitesse en fonction de la puissance du moteur. Ce dernier a pour rôle de faire tourner l’eau.

Vous souhaitez remplacer une pompe de piscine à une seule vitesse, passez au moins à un modèle à double vitesse. Il se veut plus efficace, en plus de faire tourner l’eau de la piscine plus rapidement.

Les pompes à double vitesse

Ces modèles de pompe de piscine possèdent 2 vitesses : haute et basse.

La vitesse élevée équivaut à celle d’une pompe à une seule vitesse. La vitesse basse utilise moins d’énergie, mais n’est pas aussi efficace pour le renouvellement de l’eau. Cela dépend du volume de votre piscine.

Les pompes à vitesse variable

Les pompes à vitesse variable coûtent plus cher que les pompes à simple ou à double vitesse, et à juste titre. En effet, c’est là qu’intervient l’investissement à long terme pour l’équipement de sa piscine, en optant pour un modèle de pompe à vitesse variable plus performant, moins gourmand en énergie et plus respectueux de l’environnement.

Moins gourmandes en énergie, les pompes à vitesse variable tournent également à un régime inférieur à celui des pompes à une ou à deux vitesses, ce qui les rend plus silencieuses.

Vous savez peut-être quel type de pompe vous voulez, mais avant de prendre votre décision finale, assurez-vous que vous choisissez une pompe de piscine dotée des meilleures caractéristiques.

acheter pompe de piscine équipement de piscine

Pompe de piscine monophasée ou triphasée ?

Ce choix se fera selon l’installation électrique de votre maison.

Une pompe monophasée :

  • fonctionne sur une alimentation électrique monophasée ;
  • est couramment utilisée dans les applications domestiques ;
  • n’a pas besoin d’un fort couple de démarrage ;
  • ne peut pas dépasser un moteur de 5 CV ;
  • peut être raccordée directement à la ligne d’alimentation pour fonctionner ;
  • a généralement une durée de vie plus courte qu’une pompe triphasée.

Une pompe triphasée :

  • a besoin d’une alimentation électrique triphasée ;
  • présente une conception simple avec une taille réduite ;
  • peut être très efficace avec un couple de démarrage élevé ;
  • est plus compacte et moins coûteuse qu’une pompe monophasée ;
  • vibre moins ;
  • a une durée de vie plus longue que la pompe à eau monophasée, si les deux fonctionnent dans les mêmes conditions.

Pompe de piscine centrifuge ou autoamorçante ?

La principale différence entre la pompe autoamorçante et la pompe centrifuge réside dans le principe de fonctionnement du tuyau d’entrée. En effet, le tuyau d’entrée d’une pompe autoamorçante peut aspirer l’eau sans remplir la vanne de fond pour la première fois. En plus, aucune autre eau n’est nécessaire par la suite.

Le corps de la pompe est beaucoup plus grand que celui de la pompe centrifuge avec sa propre fonction de stockage de l’eau. Cette dernière a pour fonction de détourner l’eau une seule fois et de s’autoamorcer à vie, tandis que la pompe centrifuge est pressurisée.

Le niveau de liquide est inférieur à celui d’une pompe centrifuge ? Il existe deux solutions pour l’autoamorcer :

  • installer une vanne de fond à l’orifice d’aspiration du tuyau d’entrée pour remplir la pompe et le tuyau de liquide ;
  • installer un cylindre d’admission d’eau à l’entrée.

Il faudra aussi importer le tuyau au deuxième démarrage. Les pompes autoamorçantes sont largement utilisées dans les équipements de traitement de l’eau.

pompe piscine

Comment choisir sa pompe de piscine ?

Face à la pléthore de choix, l’achat d’une pompe de piscine peut très vite se transformer en un véritable parcours du combattant. Pour choisir le meilleur modèle, vous devez prendre en compte les éléments ci-après.

Piscine enterrée ou hors-sol ?

Il existe actuellement des pompes pour piscine hors-sol et enterrée. Bien qu’elles soient généralement interchangeables, il est préférable de vous procurer une pompe spécialement conçue pour votre type de piscine.

La puissance

Plus la pompe de votre piscine est puissante, c’est-à-dire plus elle a de chevaux, plus elle fait circuler l’eau rapidement. Ce qui vous permet de la faire fonctionner moins souvent et pendant moins longtemps.

Mais cela dépend aussi de la taille de votre filtre et des tuyaux du système de filtration. Une pompe trop puissante peut surcharger un petit filtre. Mais si votre système utilise des tuyaux de trois pouces, vous pouvez installer une pompe de trois chevaux, qui fonctionnera plus rapidement.

Attention ! Trois chevaux peuvent être trop puissants si vous avez une petite piscine, ce qui ne fera que gaspiller de l’énergie et coûtera plus cher. Assurez-vous de choisir une pompe qui ne surchargera pas le système de filtration, mais qui aura quand même une puissance suffisante pour faire tourner le volume de votre piscine à un rythme adéquat.

Le montage du boîtier de la pompe

Vous avez deux options :

  • le montage par le haut,
  • le montage latéral.

Cela indique où se trouve la sortie de la pompe de la piscine, qui mène au filtre.

Si l’entrée de votre filtre se situe au-dessus de la pompe, il vous faudra un support supérieur. Si la prise d’eau du filtre se situe à côté de la pompe, optez pour un support latéral.

Avant d’acheter une pompe de piscine, vérifiez aussi la position de la prise d’eau de votre filtre pour vous assurer que le support du boîtier est au bon endroit.

Le voltage du moteur de la pompe

Votre pompe de piscine peut être câblée dans votre système électrique ou via une prise de courant. Sachez dans quoi vous vous engagez avant d’acheter votre pompe.

Vous devrez également déterminer si la pompe fonctionne sur 110 volts ou 220 volts. La plupart des piscines hors sol nécessitent une pompe de 110 volts. Mais si vous avez une piscine creusée, vous devrez déterminer le voltage avec lequel vous travaillez.

Les terrains sont des biens dont la valeur ne cesse d’augmenter avec le temps.

Par ailleurs, on remarquera que les terrains les plus vendus sont de plus en plus petits, et pourtant beaucoup plus chers. Pour une raison simple, ces terrains sont bien valorisés. Différents critères sont mis en jeu pour donner de la valeur à un terrain. Quels éléments sont donc à considérer pour cela ? Quels pourraient être les travaux à réaliser afin de rendre votre bien plus attractif lors de sa mise en vente ?

Les éléments importants pour valoriser un terrain

Un terrain prêt à bâtir

Il est important que les futurs acquéreurs puissent déjà avoir en tête le projet qu’ils souhaitent réaliser à la première visualisation du terrain.

Les terrains les plus vendus sont le plus souvent des aires planes, qui ne présentent quasiment pas de dénivellations.

Une proximité accueillante

L’environnement du terrain joue aussi un rôle important. Il faut que les alentours soient accueillants. En d’autres termes, les possibles acheteurs doivent se sentir à l’aise dans une ambiance harmonieuse et paisible. Ils sont de plus en plus nombreux à chercher de tels critères. En effet, les particuliers recherchent désormais un endroit calme proposant un paysage de verdure. Si le propriétaire souhaite vendre à des promoteurs, la démarche reste la même. Ces derniers envisagent de faire plus de travaux que les particuliers sur le terrain. Mais l’environnement est un critère important dans leurs projets sur lequel ils n’interviennent pas automatiquement.

La viabilité du terrain

Un terrain viabilisé se vend plus rapidement et plus facilement car il attire beaucoup plus les acheteurs en leur garantissant le minimum de travaux avant la construction. Ainsi la viabilisation d’un terrain signifie : raccorder le terrain aux différents réseaux publics. Il peut s’agir des conduites de gaz et d’eau, les réseaux Internet, les diverses canalisations et raccordement à l’égout. Ces travaux peuvent représenter des charges qui pourraient décourager les futurs acquéreurs s’ils doivent encore s’en occuper avant la construction envisagée.

Un terrain légal

Un terrain ne peut être mis en vente et encore moins être constructible s’il n’est pas légalement régularisé auprès des enregistrements fonciers.  

Le bien en question doit être accompagné d’un acte de titre foncier attestant le droit de propriété du vendeur. 

 Les travaux à faire pour valoriser un terrain

Les travaux à réaliser dépendent notamment du terrain et de son environnement. Toutefois, il existe quelques travaux qui doivent impérativement se faire, quelle que soit la qualité de ces deux points.

Les travaux communs

Vous trouverez sûrement ces travaux insignifiants, pourtant ils peuvent influencer la vente de votre bien. Il s’agit notamment des petits travaux tels que : le débroussaillage, le ramassage des déchets aux alentours et sur le terrain, la tonte de la pelouse… L’idée est de rendre le terrain le plus net possible pour que les acheteurs puissent apprécier le terrain et son potentiel. Il est aussi nécessaire d’essayer au mieux de rendre rectangulaire la forme du terrain, car en effet les terrains rectangulaires se vendent plus rapidement que les autres.

Vous pouvez parfaitement prendre en charge la réalisation des travaux.

Aménagement d’un terrain en pente

Les terrains pentus ou avec une légère inclinaison se vendent plus difficilement. L’unique option pour leur donner de la valeur est de faire un terrassement du terrain. Le but est de pouvoir augmenter la surface bâtissable à son maximum. Ces travaux sont généralement réalisés par des professionnels. Mais certaines personnes préfèrent entreprendre ces travaux à elles seules. Ceci est possible si elles disposent du matériel nécessaire pour mener à bien le projet. Les travaux consistent ainsi à faire soit un surélèvement de sol, un accompagnement de pente ou un encastrement dans le sol. 

Aménagement d’un espace vert

Les espaces verts sont des éléments importants qui peuvent séduire les acheteurs. Pensez ainsi à planter des arbres autour de la propriété en guise de clôture verte. Vous pouvez aussi cultiver des plantes fructifères ou pourquoi pas, créer un potager pour montrer à l’acquéreur la qualité du sol. Choisissez toutefois des plantes faciles à cultiver et qui ne nécessitent pas beaucoup d’entretien.

Aménager des coins de détente

Vaste ou étroite, quelle que soit la superficie du terrain, il est préférable de ne pas le laisser vide. Il sera plus attrayant avec un cadre décoré comme un petit jardin fleuri accessoirisé avec des mobiliers de jardin.

Clôturer la propriété

Une astuce infaillible pour valoriser les terrains c’est de les sécuriser avec une clôture. Vous pouvez installer des clôtures végétales, ou des haies de briques ou pierres naturelles.

Mettre des acheminements

Veillez à ce que les accès soient facilement accessibles. Vous pouvez créer des allées pour relier les différentes parties de la propriété.

Conclusion

Le prix peut ne pas être un obstacle à la vente d’un terrain si celui-ci est bien valorisé. Certains travaux sont nécessaires si d’autres peuvent être des alternatives. Demandez l’aide d’un professionnel pour estimer votre propriété et connaître les éventuels travaux à faire pour rendre votre terrain plus attractif. Proposer son bien à des promoteurs peut aussi être une solution puisqu’ils sont prêts à réaliser plus de travaux que les particuliers. Ainsi, les propriétaires n’ont pas besoin d’investir dans de longs travaux avant la vente.

 

1H | VISITE CONSEIL À DOMICILE

• Rencontre avec le coach à domicile
• Validation de la faisabilité de mes projets
• Planifier & budgétiser mes travaux
• Liste d’outillages et de matériaux (30 minutes supplémentaire offerte)
• 50% de crédit d’impôt

 78€ soit 39€

après réduction d’impôts

Envie d’en apprendre plus.

Faites appel à nos coachs travaux et découvrez nos cours de bricolage à domicile.

Besoin d’un décorateur intérieur ? Découvrez Mon Coach Déco

Un projet jardinage : Découvrez nos cours de jardinage à domicile

L’installation de nouvelles fenêtres est un exercice quelque peu technique. Pour y arriver, il faut avoir certaines aptitudes et notions de base. Alors, comment s’y prendre ? Est-il possible de poser de nouvelles fenêtres soi-même ?

Pourquoi faire appel à un artisan professionnel pour poser ses nouvelles fenêtres ?

Outre les portes, les fenêtres sont des vitrines pour votre habitation. Il convient donc d’appeler une entreprise spécialisée en pose de menuiseries pour l’installation de vos fenêtres. C’est un choix qui présente plusieurs avantages à savoir :

  • Obtenir un rendu esthétique et confortable ;
  • Bénéficier des services de qualité ;
  • Gagner du temps…

En effet, un artisan qualifié est mieux placé pour fournir un travail soigné et design. Non seulement parce qu’il est du domaine, mais il connaît également les divers agencements à réaliser pour un rendu fonctionnel et esthétique.

pose de fenêtre

Ensuite, il est important de faire appel à un artisan professionnel afin d’assurer vos travaux et de pouvoir les déclarer si nécessaire. En effet, un travail de qualité garantit forcément la sécurité dans la maison. Une mauvaise pose de ces fenêtres pourrait donc vous coûter plus cher, d’où l’importance de contacter un spécialiste.

En dernière position vient le gain de temps, qui est également non négligeable. La pose des fenêtres peut être une tâche fastidieuse pour les personnes qui ne s’y connaissent pas. Alors, si vous désirez optimiser votre temps et le consacrer à des activités plus importantes, faites appel à une entreprise qualifiée.

Comment poser soi-même de nouvelles fenêtres ?

Bien que l’installation des fenêtres soit l’apanage des professionnels, il est bien possible de le faire soi-même. Si vous aimez bricoler et vous essayer à de nouvelles expériences, suivez ces différentes étapes pour en poser de nouvelles.

Enlever les anciennes fenêtres

Pour effectuer la pose de nouvelles fenêtres, les anciennes doivent être retirées. En fonction des matériaux avec lesquels elles ont été fabriquées, il serait plus aisé de les enlever soit de l’extérieur ou de l’intérieur. Retirez en premier les cadres qui entourent la fenêtre puis les panneaux de cette dernière. Faites attention à ne pas vous blesser.

Préparer l’installation

Une fois les anciennes fenêtres enlevées, vous devez préparer l’installation des nouvelles. Pour ce faire, assurez-vous qu’elles sont conformes aux anciennes au niveau des mesures, du dispositif et de l’épaisseur. Vérifiez également que les pièces des nouvelles fenêtres sont en bon état. Pour finir, contrôlez la pente du seuil du dispositif. Elle doit être dirigée vers l’extérieur. Si ce n’est pas le cas, faites un ajustement ou procédez à un remplacement.

L’installation de la fenêtre

À présent, vous pouvez commencer la pose. Posez un joint de silicone au niveau du périmètre de la face extérieure de la fenêtre et sur son seuil. Installez-la à partir de l’extérieur de manière à ce qu’elle soit bien posée. Ensuite, solidifiez-la avec des cales de bois. Ajustez correctement la fenêtre pour qu’elle puisse bien poser dans le cadre. Veillez à ce qu’elle soit très bien fixée aux supports des murs.

Pour finir, insérez au besoin des fibres isolantes sur le pourtour de la fenêtre. Surtout, vérifiez qu’elles s’ouvrent et se ferment correctement. À l’issue de ce processus, vous aurez changé vos fenêtres et elles seront prêtes à être utilisées. Si cela vous paraît compliqué, n’hésitez pas à contacter un professionnel.

L’automatisation des volets roulants présente divers atouts considérables. Elle permet d’améliorer le confort phonique et thermique, de réaliser une belle économie sur les dépenses énergétiques et d’optimiser la sécurité contre les éventuelles effractions.

Rappelons que les volets peuvent être installés sur les portes-fenêtres, les fenêtres, les toits et les vérandas. Une belle manière d’améliorer le confort de vie dans l’habitat. À l’heure actuelle, il existe plusieurs moyens d’automatiser les volets roulants. La plupart de ces solutions requièrent l’utilisation de la domotique. En vue de vous éclaircir sur l’automatisation des volets roulants, nous vous présentons dans cet article tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Automatisation de volets roulants : laquelle choisir ?

Parmi les différentes techniques d’automatisation de volets roulants, nous vous conseillons de bien sélectionner la solution compatible avec vos besoins pour un résultat optimal.

Un professionnel pour automatiser les volets roulants

L’automatisation de volets roulants requiert une maîtrise en télécommunication et en informatique. D’où l’intérêt de recourir au service d’un professionnel afin de bénéficier d’une installation de volets roulants sur mesure et des programmations requises. Quel que soit votre projet, des sites dédiés comme www.artisanstores.fr vous permettent d’entrer en contact avec des experts.

Un expert en automatisation de volets roulants peut vous conseiller sur le mode d’automatisation adapté à vos ouvertures et à votre budget. Outre la pose du système de fermeture, il prend en main également les programmations nécessaires pour vous assurer une utilisation optimale.

volets à moteur

Les différents modes d’automatisations de volets roulants

Il est possible de piloter les volets roulants via votre smartphone. Cependant, ce mode d’automatisation nécessite une box domotique à connecter sur internet. Votre professionnel se charge d’effectuer tous les réglages requis. L’installation terminée, vous pourrez commander vos volets roulants depuis votre smartphone à tout moment et en tous lieux.

Pour automatiser le système d’ouverture et de fermeture de vos volets roulants, vous pouvez aussi miser sur l’automatisme préprogrammé. Tout comme le précédent, il requiert l’utilisation d’une box domotique. Pour ce faire, le module doit être branché au boîtier de commandes de chacun de vos volets. Les paramétrages se feront ensuite pour faciliter son pilotage.

En l’absence de connexion internet, la commande par GSM se trouve être la meilleure option pour les volets à distance. Cette solution est parfaite dans le cas où il y a plusieurs utilisateurs. Pour ce faire, le numéro de téléphone de chaque utilisateur doit être enregistré dans la commande GSM. Pour piloter les volets à distance, il n’aura qu’à insérer le numéro de la carte SIM de sa télécommande.

Les volets roulants : qu’en est-il des avantages ?

Contrairement aux volets battants, l’installation des volets roulants est plus avantageuse sur différents points.

Une grande praticité d’utilisation

Simples et durables, les volets roulants offrent un excellent rapport qualité/prix permettant aux professionnels comme aux particuliers d’en équiper toutes les ouvertures. Pratiques et efficaces, ils sont actionnables depuis votre intérieur, via un interrupteur mural ou à distance, grâce à une motorisation électrique.

Les volets roulants permettent de régler l’obscurité dans la maison. Fermés, ils ne laissent aucune lumière s’infiltrer dans votre pièce. Certains modèles sont équipés de lames orientables. Ils vous permettent de laisser vos volets entrouverts afin de laisser passer la lumière extérieure et l’air dans votre habitat tout en préservant votre intimité et votre sécurité. En plus de s’adapter à la majorité des projets, les volets roulants s’adaptent également à tous les goûts. La preuve, ils se proposent dans de nombreux matériaux, dont le bois, le PVC ou encore l’aluminium.

Volets roulants : une isolation et protection optimale

Pour optimiser l’isolation phonique et thermique de votre maison, investissez dans des volets roulants. Ces équipements s’adaptent naturellement à la forme de vos fenêtres. En mode fermé, ils amortissent les bruits et améliorent l’isolation de votre intérieur en créant une couche d’air entre le tablier et les fenêtres.

Les volets roulants permettent de renforcer la sécurité de votre habitation et constituent un obstacle supplémentaire à franchir pour les intrus. Une manière simple et efficace pour tenir le cambrioleur à l’extérieur de votre maison. En effet, la tentative de cambriolage dure environ 5 minutes en moyenne. Ce temps passé, le malfaiteur a tendance à abandonner son projet. Pour une sécurité maximale, misez sur les volets roulants munis d’une serrure à clé, d’attaches rigides ou de verrous manuels.

volets motorisés

Volets roulants motorisés : qu’en est-il de l’installation ?

Pour automatiser vos volets roulants, vous pouvez choisir de transformer vos volets roulants manuels en des modèles électriques. On vous en dit plus.

La motorisation d’un volet roulant manuel

Les volets roulants fonctionnent par enroulement et déroulement du tablier sur un axe ou un tube d’enroulement. Pour motoriser un volet roulant manuel, aucune modification ne sera apportée à sa configuration. Le changement se trouve au niveau de l’axe d’enroulement qui sera remplacé par un axe spécifique équipé d’un moteur tubulaire.

La motorisation des volets roulants manuels nécessite un kit adapté à cet effet. Sur le marché, deux options s’offrent à vous. Primo, les kits munis d’un moteur filaire permettent de commander les volets via un interrupteur. Secundo, les kits sans fil doté d’un moteur radiocommandé. Ils vous permettent de commander plusieurs volets à la fois. Il est à noter que le choix du kit doit se faire en fonction des dimensions de vos volets et leurs poids. Ces informations vont vous aider à sélectionner l’article le mieux adapté à votre projet.

La motorisation d’un volet roulant manuel existant

À sangle, à tirage ou à manivelle, la motorisation d’un volet roulant manuel déjà existant est tout à fait réalisable. Les démarches sont simples mais nécessitent une expertise et de l’expérience pour assurer la durabilité et la praticité des volets. C’est pourquoi nous recommandons toujours de confier ce type de projet à un professionnel.

La motorisation de volets roulants manuels débute par le démontage et le nettoyage du coffre de chaque volet après avoir pris soin de couper l’alimentation électrique de l’habitat. Viennent ensuite la pose des câblages et le déroulement du volet, le dégagement des pattes d’attache et le remplacement du tube d’enroulement.

Ces étapes effectuées, il faut procéder au branchement des câbles à l’alimentation électrique de la maison et attacher les sangles. La motorisation des volets roulants manuels s’achève, en principe, par les réglages des butées et des fins de courses ainsi que la programmation de la télécommande.